35 000 jeunes dans les rues.

35 000 jeunes dans la rue. Un signal fort lancé à 20 semaines des élections. Nous sommes ravis et émus par l’enthousiasme de cette jeune génération. Mais comment ne pas être abasourdis et en colère face aux réactions et aux comportements de certains de nos politiciens. Au lieu d’écouter l’appel de dizaines de milliers de jeunes et de passer à l’action, ils mettent tout en œuvre pour s’accaparer cette mobilisation. Aujourd’hui, notre association a été entraînée dans cette spirale négative. Pourquoi ? Parce que GoodPlanet préfère construire des ponts plutôt que fermer des portes. Nous nous sommes dit : ‘Cela va passer’ jusqu’à ce que l’un de nos employés voit une école lui fermer la porte au nez aujourd’hui.

 

Nos collaborateurs éducatifs travaillent chaque jour pour une société durable. Nous n’acceptons pas que leur engagement quotidien soit décrédibilisé et remis en question au sein du débat politique qui a eu lieu hier à la Chambre des représentants. Nous voulons répondre aux attaques adressées à notre organisation, à nos projets mais aussi à nos employés et nos bénévoles.

 

Depuis la création de notre asbl en 1997, nos partenariats public-privé contribuent à la réalisation de notre mission. GoodPlanet croit aux opportunités découlant de collaborations avec des entreprises qui assument activement leur rôle sociétal. Exclure toute coopération par principe ne correspond pas à nos valeurs ou notre façon de travailler. Nous travaillons d’ailleurs avec nos partenaires dans le cadre de leur politique de responsabilité sociétale des entreprises. Et nous faisons ceci en toute transparence: chacun de nos partenaires, petit ou grand, est cité sur notre site web. Nous communiquons également régulièrement sur les résultats de nos projets communs. L’ONU a également fait des partenariats une priorité essentielle pour la réalisation des Objectifs de Développement Durable.

 

Au sein de notre programme climat 2017-2021, nos projets, ateliers, matériel pédagogique, expositions et campagnes se concentrent sur des actions simples, réalisables individuellement et dont l’impact est considérable lorsque les gestes sont posés ensemble. Nous transmettons cet élan au niveau de l’école, par exemple via la campagne GoodPlanet Challenges. Nous impliquons aussi les enfants et les jeunes dans les processus politiques par le biais de workshops comme ceux des coachs climat ou la plate-forme www.ideas4planet.be. Bien entendu, les efforts individuels ne peuvent pas être isolés. Bien entendu, il va en falloir plus pour que notre société soit capable de relever tous les défis actuels. Bien entendu, une politique climatique vigoureuse et ambitieuse est nécessaire. Loin de nous l’idée de dire que toutes les autres initiatives sont inutiles ou à côté du problème.

 

GoodPlanet poursuit sa mission en tant qu’organisation indépendante avec conviction et enthousiasme : inciter les jeunes et toutes les générations à œuvrer pour une société durable.

 

Partagez ce message si vous souhaitez soutenir notre réaction et nous aider à apaiser les malentendus. Parce qu’avant tout, c’est le climat qui compte.