Les petits ruisseaux forment les grandes rivières…

Le Parlement des Jeunes Citoyens de l’Escaut rassemble naturellement des jeunes autour du thème de l’eau. En plus de leur âge, ils ont aussi en commun d’habiter un même lieu… le district international des bassins fluviaux de l’Escaut.

Ce que fait le Parlement des Jeunes

Les jeunes se rencontrent plusieurs fois par an. Ils travaillent et réfléchissent ensemble aux frontières nationales et à la thématique de l’eau. Ces journées de rencontre se déroulent dans toute l’Europe et parfois même au-delà. Un thème annuel est choisi et exploré à partir d’ateliers, de débats et de visites sur le terrain. Lors d’une séance plénière, les idées et la vision sont présentées. Une discussion avec les décideurs politiques et les personnalités du secteur du l’eau est alors enclenchée. L’occasion d’influencer, par la voix des jeunes, les décisions liées à la politique de l’eau.

10 ans de Parlement des Jeunes Citoyens de l’Escaut: Consultez la brochure

 

  Suivez nos aventures via notre page Facebook

 

En savoir plus sur…

  • Le bassin de l'Escaut
  • Nos partenaires
  • Les autres Parlements de l'eau

L’Europe s’est engagée à améliorer d’ici 2015 la qualité de ses eaux. C’est le message clé de la directive cadre européenne sur l’eau. Mais comment agir quand on sait que les rivières prennent leur source dans un pays et en traversent d’autres? Il ne servirait à rien qu’un pays multiplie les efforts pour améliorer la qualité de l’eau d’une rivière alors que son voisin y rejette tous ses déchets. C’est dans ce but qu’ont été créés les districts hydrographiques internationaux. L’un d’entre eux est consacré à l’Escaut, celui dans lequel nous vivons tous.

Parallèlement a été fondée la Commission Internationale de l’Escaut, chargée de la collaboration entre les divers états et régions afin de favoriser une gestion durable et intégrale de l’eau. Quant au Parlement des Jeunes Citoyens de l’Escaut, il a été créé en collaboration avec cette commission. Un district peut donc regrouper plusieurs pays appelés à collaborer pour améliorer la qualité de leurs rivières communes.

L’Escaut coule dans trois pays. Il prend sa source en France, se fraie un chemin en Belgique jusqu’à l’embouchure située aux Pays-Bas. Les autres rivières du district se jettent dans l’Escaut ou directement dans la mer du Nord. Ces cours d’eau et le littoral forment ensemble ce que l’on appelle le District Hydrographique International de l’Escaut, qui recouvre 36 416 km² et compte de ce fait parmi les plus petits de toute l’Union Européenne. Mais c’est aussi l’un des plus peuplés et des plus industrialisés.

L’Agence de l’Eau Artois-Picardie a cofondé le Parlement des Jeunes Citoyens de l’Escaut et soutient nombre d’actions des jeunes engagés. L’Agence coordonne aussi son propre Parlement des Jeunes pour l’Eau du Bassin Artois-Picardie en collaboration avec le ministère français de l’Enseignement et soutient encore le Parlement mondial des Jeunes pour l’Eau.

La Commission internationale de l’Escaut est chargée de la coopération entre les différents Etats et régions du district hydrographique international de l’Escaut. Son but? Parvenir à une gestion de l’eau durable et intégrée. Le Parlement des Jeunes Citoyens de l’Escaut a été créé en collaboration avec la Commission qui lui apporte aujourd’hui un soutien substantiel.

Le Parlement européen des Jeunes pour l’Eau donne, depuis 1999, la possibilité aux jeunes de participer à la politique internationale de l’eau. Le Parlement mondial de la Jeunesse pour l’Eau est également un réseau de jeunes qui ont à coeur la thématique de l’eau. Il est composé de plus de 80 jeunes issus de 71 pays. Ces membres sont actifs au niveau local, régional et international. Dans leurs pays respectifs, ils prennent des mesures pour concrétiser le droit à l’eau et à l’assainissement. Au niveau mondial, ils luttent au sein d’institutions telles que les Nations Unies pour promouvoir la participation des jeunes au secteur de l’eau.

Le Parlement des Jeunes Citoyens de l’Escaut est une initiative de l’Agence de l’Eau Artois-Picardie et de GoodPlanet Belgium.